Salon de l’apprentissage et de la voie professionnelle – 03 avril 2024 – 10h à 16h – Campus François d’Assise Bordeaux

Les aides au logement et restauration

Lorsqu’un jeune est sur le point de démarrer une formation d’apprenti en alternance dans un nouveau lieu, il doit généralement trouver un lieu où vivre (appartement, studio, etc.). Cependant, trouver un logement et obtenir la confiance d’un bailleur n’est pas une mince affaire.
Heureusement, plusieurs aides au logement sont accessibles aux apprentis, et permettent de glaner une certaine marge financière et aident à convaincre les bailleurs.

Les frais de restauration

Dans le cas où le CFA propose une restauration collective, l’apprenti peut bénéficier d’aides pour les frais de repas. Ces frais de restauration ne concernent que le temps de formation en CFA. Si le CFA ne propose pas directement une restauration collective mais a conventionné avec une structure extérieure qui en propose l’organisation, l’OPCO prend en charge les frais financés par le CFA.

Les frais de restauration sont pris en charge selon les modalités suivantes :
Frais de restauration, par repas du midi et du soir, pour un montant de 3 euros chacun.

La possibilité ou non d’une prise en charge des frais de restauration et d’hébergement par l’OPCO est mentionné dans la convention de formation

Les frais d’hébergement

Le CFA doit disposer d’un internat au sein de sa structure pour que l’apprenti demande le financement de frais d’hébergement.

Les frais d’hébergement sont pris en charge selon les modalités suivantes :
Frais d’hébergement, par nuitée, pour un montant de 6 euros, comprenant le petit-déjeuner.

L’allocation au logement : l’aide au logement de base pour apprenti

L’allocation logement est versée par la caisse d’allocation familiale, et prend en charge une partie du loyer du jeune apprenti. La somme octroyée dépend du coût de la location, des revenus du demandeur, de la surface louée, du nombre de locataire ou encore de la composition du foyer.

Il est possible d’obtenir une simulation de l’aide avant de lancer une démarche sur le site officiel de la CAF. Elle s’obtient en déposant un dossier, à noter que celui-ci peut être rempli en ligne sur leur propre site.

L’aide « Mobilijeune » :

Mobili Jeune est une autre aide au logement dédiée aux jeunes apprentis. Elle est dispensée par Action Logement, site sur lequel l’apprenti peut déposer sa demande.

Les conditions d’octroi sont les suivantes :

  • Être en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation,
  • Être âgé(e) de moins de 30 ans,
  • Percevoir un salaire brut mensuel à l’embauche ne dépasse pas 100 % du SMIC en vigueur lors de la validation du dépôt de votre demande,
  • Avoir signé un bail, une convention voire une colocation…

Cette aide financière pour apprenti est cumulable avec celle au logement délivrée par la CAF. La demande doit être déposée 3 mois avant le démarrage de la formation en alternance et jusqu’à maximum 6 mois après. Son montant varie de 10 à 100€ maximum en corrélation avec l’aide de la CAF.

L’aide « Mobili-pass » :

Mobili Jeune est une autre aide au logement dédiée aux jeunes apprentis. Elle est dispensée par Action Logement, site sur lequel l’apprenti peut déposer sa demande.

Les conditions d’octroi sont les suivantes :

  • Justifier la nécessité de déménager (au moins 1h15 de trajet ou plus de 70 km jusqu’au lieu de travail ou jusqu’au CFA)
  • Être apprenti dans une entreprise du secteur privé non agricole de 10 salariés minimum
  • Respecter des plafonds de ressources

Montant :
Le Mobili-Pass peut atteindre 3.500 € maximum (dont 2.200 € de subvention et 1.300 € de prêt à taux réduit). Mais attention, son montant varie suivant la localisation du futur logement.

Démarches :
Il est primordial de respecter les délais pour bénéficier du Mobili-Pass. Ainsi, la demande doit être réalisée dans les 6 mois qui suivent l’embauche, directement via le site d’Action Logement.

L’aide « L’avance LOCA-PASS » :

Action Logement propose de financer sous forme de prêt à taux 0% remboursable en 25 mois, le versement de votre dépôt de garantie (n’exédant pas 1200€), somme généralement exigée au moment de la signature du bail.

  • Être salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole quel que soit votre âge,
  • Ou avoir moins de 30 ans et être en formation professionnelle (contrat d’ apprentissage ou de professionnalisation) ou vous êtes en recherche d’ emploi,
  • Ou être étudiant salarié

Votre logement doit :

  • Constituer votre résidence principale,
  • Être situé sur le territoire français (métropole, DOM),
  • Et faire l’objet de la signature d’un bail, d’une convention d’occupation en foyer ou résidence sociale ou d’un avenant au bail en cas de colocation.
  • Un logement peut être loué nu ou meublé,
  • Une structure collective.

L’aide « VISALE » :

La garantie VISALE (Visa pour le Logement et l’Emploi) est une caution locative accordée par Action Logement. Elle garantit le paiement du loyer et des charges locatives à votre propriétaire en cas de défaillance de paiement. Gratuite, elle vise à faciliter votre recherche de logement en rassurant votre bailleur

Le locataire entrant dans un logement du parc locatif privé peut :

  • Être âgé de 30 ans et moins (jusqu’au 31ème anniversaire) : quelle que soit sa situation professionnelle y compris étudiant et alternant,
  • Être âgé de plus de 31 ans et :
    • Être salarié d’une entreprise du secteur privé et justifier d’un salaire
      mensuel net inférieur ou égal à 1 500 €,
    • Être salarié du secteur privé en mutation professionnelle : CDI en période d’essai ou CDD depuis moins de 6 mois, en promesse d’embauche ou en mutation.
  • Quel que soit l’âge du locataire, faire l’objet d’une signature d’un bail mobilité

L’habitat jeune, ou foyer de jeunes travailleurs

En cas d’échec d’obtention d’un logement, il reste une autre aide pour l’apprenti :

  • les foyers de jeunes travailleurs ou habitat jeunes.
  • Les foyers de jeunes travailleurs mettent à disposition des chambres à loyer modéré pour les jeunes travailleurs isolés.
  • Les demandes doivent être directement soumises auprès du foyer localisé.
  • Les coordonnées d’un foyer sont disponibles dans la mairie de la commune concernée.