Lieu de la formation

UFA Saint Vincent de Paul 33

47 rue des Sablières CS 21236
33074 BORDEAUX CEDEX


05 56 91 62 54
http://www.sablieres-formation.fr/
Toutes les formations dans ce centre


Besoin d'informations
sur cette formation ?

    j’ai lu et j'accepte la politique de confidentialité



    Actualités
    Mon article de Juin

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed eget augue tempor, molestie lectus in, consequat neque. Pellentesque habitant morbi tristique senectus et netus et malesuada fames ac turpis egestas. Praesent id molestie diam. Maecenas interdum gravida sem...

    DE AES – Accompagnement éducatif et social

    Objectifs de la formation

    Présentation du socle commun

    Ce socle commun représente 70% de la formation théorique pour lequel l’ensemble des stagiaires

    d’une même session de formation, doivent suivre ensemble les enseignements quel que soit le

    choix de leur spécialité.

    Aussi,  et  dans  l’hypothèse  où  plusieurs  établissements  de  formation  relevant  de  personnes physiques  ou  morales  distinctes  sont  associés  par  une  convention  de  coopération  relative  à  la préparation  du  même  diplôme,  ceux-ci  doivent  obligatoirement  s’organiser  pour  satisfaire  cette exigence d’unité de formation du socle commun. Toutefois, sans méconnaître le principe rappelé ci-dessus  et  dans  le  respect  des  places  visées  à  la  déclaration  préalable  et  à  l’agrément,  ils peuvent, après la période de détermination, se répartir les candidats entre établissements d’une même région géographique ou par spécialité.

    Le  premier  domaine  de  formation  est  centré  sur  la  connaissance  du  champ  de  l’action

    sociale en tant que professionnel.

    L’établissement de formation devra transmettre les connaissances et les techniques permettant :

    • de  connaître  les  politiques  sociales  qui  cadrent  l’activité  des  professionnels  du  champ
    • social et médico-social ainsi que leur évolution ;
    • de  repérer  les  dispositifs  de  mise  en  œuvre  de  ces  politiques  et  le  fonctionnement  des
    • divers services notamment de l’Etat y concourant ;
    • d’appréhender la notion d’éthique et de déontologie du travailleur social notamment dans
    • son métier d’accompagnant.

    Le  deuxième  domaine  de  formation  doit  apporter  des  connaissances  sur

    • l’accompagnement au quotidien et dans la proximité de la personne :
    • Il s’agit d’acquérir des connaissances pratiques de base dans les actes de la vie quotidienne (la
    • nourriture, l’hygiène, la relation au corps, l’apprentissage et la communication qui doivent s’inscrire dans un processus d’intervention comprenant plusieurs phases et plusieurs moments de travail).
    • Concernant la formation aux aides à l’alimentation, à la prise de médicaments, à l’hydratation, à la
    • respiration  et  aux  fonctions  d’élimination,  elle  ne  se  substitue  pas  aux  formations  spécifiques
    • complémentaires exigées notamment dans le cadre d’une collaboration avec un professionnel de
    • santé (exemple : aspirations endo-trachéales).

    Le  troisième  domaine  de  formation  est  relatif  à  la  nécessaire  coordination  de

    • l’accompagnant éducatif et social avec les autres professionnels.
    • Le stagiaire doit posséder les principes du travail en équipe pluri professionnelle, de l’organisation
    • en réseaux et de la transmission des informations.

    Le quatrième domaine de formation porte sur :

    • la participation à l’animation de la vie sociale
    • et citoyenne de la personne.
    • Il a pour objectif le maintien et le développement de l’autonomie sociale de la personne qui passe
    • par  une  approche  active  et  citoyenne  visant  le  maintien  de  l’insertion,  en  interaction  avec  les
    • capacités physiques et psychiques et le respect des valeurs.

    Conditions d'admission, modalités et prérequis

    L’épreuve  écrite  d’admissibilité  consiste  en  un  questionnaire  d’actualité  dont  l’objectif  est d’apprécier les centres d’intérêt du candidat et son niveau d’information.

    Le  candidat  doit  répondre  par  écrit,  en  une  heure  et  trente  minutes  maximum,  à  dix  questions portant sur des questions sociales, médico-sociales, économiques ou éducatives.

    L’épreuve orale d’admission ne vise pas à vérifier les prérequis de niveau qui sont attestés par les diplômes détenus ou par l’épreuve écrite d’admissibilité. Elle doit avoir pour objectifs : de vérifier que le projet de formation du candidat est en cohérence avec l’exercice de la profession  vers  laquelle  il  s’engage,  ainsi  que  les  aptitudes  et  l’appétence  pour  cette profession, compte tenu du contexte de l’intervention et de la nécessité du contact avec les publics pris en charge ;  de  repérer  d’éventuelles  incompatibilités  du  candidat  avec  l’exercice  professionnel  ainsi que son potentiel d’évolution personnelle et professionnelle ; de  s’assurer  que  le  candidat  a  pris  connaissance  des  contenus  et  des  modalités  de  la formation.

    Elle  consiste  en  un  entretien  de  30  minutes  sous  la  responsabilité  d’un  formateur  et  d’un professionnel des champs d’intervention concernés par le diplôme, sur la base d’un questionnaire ouvert,  renseigné  par  le  candidat  sur  le  lieu  d’examen  avant  l’épreuve.  A  cette  fin,  le  candidat dispose de 30 minutes de préparation dans une pièce isolée.

    En  cas  de  succès  à  cet  oral,  un  programme  individualisé  de  formation  est  construit  par  le responsable pédagogique de l’établissement, en accord avec l’élève et figure au livret de formation de cet élève.

    Les  candidats  retenus  sur  la  liste d’admission à la formation peuvent demander un report de formation pour une période d’un an, renouvelable  jusqu’à  deux  fois,  selon  les  cas,  sous  réserve  de  remplir  l’une  des  conditions énoncées expressément par le texte : maladie, accident, congé maternité, congé paternité, etc.

    Pour  bénéficier  de  sa  réadmission,  le  candidat  doit  impérativement  confirmer  son  intention  de reprendre  sa formation,  par  écrit,  auprès  du  directeur  de  l’établissement  de  formation,  dans  les 3 mois précédant l’entrée en formation.

    Organisation de la formation

    525 heures sur 14 mois.

    La formation a lieu les mardi et mercredi selon un planning établi en début de formation, soit 14 heures en centre de formation.

    L’apprenant est à disposition de l’entreprise 28 heures hebdomadaires.

    Contenu pédagogique

    La formation s’articule autour des quatre domaines de formation (DF) suivants :

    DF 1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale : 126 heures d’enseignements socle et 14 heures d’enseignements de spécialité.

    DF  2  :  Accompagner  la  personne  au  quotidien  et  dans  la  proximité :  98  heures d’enseignements socle et 63 heures d’enseignements de spécialité.

    DF  3 : Coopérer  avec  l’ensemble  des  professionnels  concernés : 63  heures d’enseignements socle et 28 heures d’enseignements de spécialité.

    DF  4 :  Participer  à  l’animation  de  la  vie  sociale  et  citoyenne  de  la  personne :  70  heures d’enseignements socle et 42 heures d’enseignements de spécialité.

    La formation théorique, d’une durée de 504 heures comprend 378 heures de socle commun et 147 heures de spécialité.

    Elle est précédée d’un module d’information générale aux trois spécialités du diplôme d’une durée de 14 heures qui doit permettre, le cas échéant, aux stagiaires, de prendre rang dans la spécialité du diplôme sur laquelle ils se positionnent.

    Poursuite de formation, équivalences, passerelles

    Possibilité de se certifier dans une autre spécialité après l’obtention du diplôme.

    Statut

    Apprentissage

    Nos spécificités

    Individualisation des parcours de formation.

    Accompagnement et aménagements de formation pour les personnes en situation de handicap.

    Examen

    Le  diplôme  d’Etat  d’accompagnant  éducatif  et  social  s’inscrit  dans  un  système  d’évaluation  des candidats fondé sur des contrôles de connaissances et de savoirs qui se déroulent tout le long du temps de formation.

    A chaque domaine de compétence est associé un domaine de certification. Selon les modalités prévues  au  référentiel  de  certification,  les  évaluations  qui  relèvent  du  contrôle  continu  sont organisées  dans  et  par  l’établissement  de  formation,  à  l’exception  de  l’épreuve  écrite  du  DC1 organisée au sein de l’établissement de formation par la DR(D)JSCS.

    L’obtention du diplôme est subordonnée à la validation des quatre domaines de compétence. Le candidat se présente à un diplôme dans sa globalité; il ne choisit pas  de se présenter à un ou plusieurs domaines de compétences.

    La  certification  est  organisée  par  domaine  de  compétence  et  chaque  domaine  doit  être  validé séparément.

    Tarifs

    Coût de la formation entièrement prise en charge par l’OPCO ou la structure d’accueil

    Accessibilité aux personnes en situation de handicap

    Formation accessible aux personnes en situation de handicap. Un référent handicap se tient à la disposition des apprentis pour leur accueil et si besoin la mise en place d’un projet d’accompagnement personnalisé, parcours de formation modulable et personnalisable.
    Établissement aux normes ERP

    Possibilité de valider un ou des blocs de compétence

    Pas de possibilités de valider des blocs de compétences séparément.

    Contact

    Marie Peringuey

    cre@campus-sv.fr

    05 56 91 62 54




    Dernière modification: 26/03/2021